MULLER Sylviane

-Professeur à l’Institut d’Études Avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS) / chaire d’Immunologie thérapeutique

-Directrice émérite au CNRS  au sein l’Unité CNRS Biotechnologie et signalisation cellulaire (ESBS)

-Directrice de l’Institut du Médicament de Strasbourg (IMS)

Sylviane Muller a obtenu ses doctorats en biologie moléculaire et ès sciences à l’université de Strasbourg. Elle a été chercheuse post-doctorale à l’université de Fribourg-en-Brisgau (Allemagne) à l’Institut Max Planck d’immunobiologie et d’épigénétique.

Son champ d’expertise couvre l’autoimmunité, l’exploitation d’immuno-peptides et les vaccins synthétiques. Elle a dirigé de 2001 à 2017 en tant que directrice de recherche au CNRS le laboratoire d’immunologie et chimie thérapeutiques à l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire (IBMC) de Strasbourg dont elle a assumé les fonctions de directrice de 2016 à 2017. Ses équipes y étudiaient les fondements moléculaires et cellulaires de la réponse immunitaire normale ainsi que leurs dysfonctionnements, afin de trouver de nouvelles stratégies de traitement des maladies autoimmunes, tumorales et infectieuses. Elle était directrice de recherche de classe exceptionnelle au CNRS jusqu’en août 2018, puis directrice de recherche émérite au CNRS, où elle poursuit cette même ligne de recherche avec son équipe au sein de l’unité “Biotechnologie et signalisation cellulaire” soutenue par le CNRS et l’université de Strasbourg. Depuis 2012, elle est Professeur à l’Institut des Etudes Avancées de l’Université de Strasbourg (USIAS) en charge de la chaire en Immunologie thérapeutique et où elle occupe le poste de secrétaire du collège de l’USIAS.

De 2011 à 2020, Sylviane Muller a dirigé le laboratoire d’excellence Centre de recherche du médicament Medalis, qui fait partie de l’action « Initiatives d’excellence » (IdEx) de l’université de Strasbourg. Medalis est remplacé, le 1er janvier 2021, par un nouvel Institut du médicament de Strasbourg (IMS) dont le professeur Muller est la première directrice et dont le but est de répondre aux enjeux de la filière du médicament.

Codétentrice d’une trentaine de brevets, le professeur Muller a à son actif plus de 385 publications et articles/chapitres de revues. Elle est l’une des fondatrices de Neosystem (aujourd’hui Polypeptide-France) en 1986 et d’ImmuPharma-France en 2002. Avec de nombreux brevets déposés et la création de deux entreprises, le laboratoire mène des recherches scientifiques fondamentales compétitives tout en faisant bénéficier la société des retombées concrètes de ses innovations. Avec son équipe, elle a notamment découvert et breveté une molécule capable de corriger les défauts immunitaires d’une maladie auto-immune, le lupus érythémateux disséminé, pour laquelle aucun traitement spécifique n’existe actuellement et qui trouve aujourd’hui des développements dans d’autres maladies inflammatoires chroniques. Cette molécule est actuellement évaluée cliniquement chez des patients dans plusieurs pays du monde.

Sylviane Muller s’est vu décerner la médaille d’argent du CNRS (2010) et a reçu la médaille de l’innovation 2015 du CNRS, une prestigieuse distinction récompensant les personnalités dont les recherches exceptionnelles conduisent à des innovations marquantes sur le plan technologique, thérapeutique et sociétal. Elle a également reçu le prix Léon Velluz de l’Académie des sciences (2016) et a été finaliste du prix de l’inventeur européen dans la catégorie Recherche (2017). La Fondation Arthritis lui a décerné le prix d’honneur ainsi que le Trophée de l’Innovation (2017). Elle a été élue à l’Academia Europea et à l’Académie européenne des sciences (EURASC) dans la division Chimie (2020). Le professeur Muller a été promue Officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur (2021), après avoir été nommée Chevalier (2010) et Officier de l’Ordre national du mérite (2016).